Skip links

Scope 3 : guide du GHG Protocol

Résumé

Le GHG Protocol est un cadre essentiel pour mesurer et gérer les émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment celles du Scope 3, qui inclut les émissions indirectes en amont et en aval, telles que l'achat de biens et services, la production d'énergie et les déplacements professionnels. Mesurer ces émissions permet aux entreprises de se démarquer sur le marché, d'économiser et de renforcer leur image de marque. Le Scope 3 représente souvent la majorité des émissions, offrant ainsi une opportunité majeure de lutte contre le changement climatique. En utilisant le GHG Protocol et des logiciels spécialisés comme notre logiciel de calcul d'empreinte carbone, les entreprises peuvent répondre aux exigences réglementaires et mener la transition vers un avenir durable.
Commencez votre avenir décarboné entre de bonnes mains

INDEX

% de l'article lu

Introduction

Le GHG Protocol, un cadre de référence majeur, aide les organisations à mesurer et gérer leurs émissions, notamment celles du Scope 3.
Dans cet article, découvrez ce qu’est le Scope 3 dans le cadre du GHG Protocol, et pourquoi mesurer ses émissions représente une véritable opportunité pour les entreprises.

a ghg protocol guide for scope 1

Qu’est-ce que le GHG Protocol ?

Le GHG Protocol, ou Greenhouse Gas Protocol, est une norme internationalement reconnue pour la comptabilité et la déclaration des émissions de gaz à effet de serre (GES) créée en 1998. Elle sert de cadre de référence global permettant aux gouvernements, entreprises et autres organisations de mesurer, gérer et réduire leurs émissions de GES.

Le GHG Protocol a plusieurs objectifs :

Normaliser la mesure grâce à une méthodologie standardisée pour mesurer les émissions de GES.

Favoriser la transparence : aider les organisations à présenter leurs émissions de manière transparente, vérifiable et cohérente.

Faciliter la réduction des émissions : en permettant une meilleure compréhension et gestion des émissions, le GHG Protocol encourage la mise en œuvre de stratégies de réduction.

Promouvoir l'engagement des parties prenantes : offrir un cadre qui permet aux entreprises d'engager leurs fournisseurs, partenaires et clients dans la lutte contre le changement climatique.

Le GHG Protocol offre de nombreux outils pour aider les organisations à mesurer leurs émissions, qui couvrent une large gamme de gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4).

Mesurer avec précision les émissions du Scope 3 est une opportunité pour les entreprises de se démarquer et de prospérer dans un marché axé sur la durabilité.

a man who has calculated his scope 3 emissions using the GHG protocol guide and is seeing his business prosper.

Le Scope 3 dans le cadre du GHG Protocol

Émissions en amont :

Les émissions en amont du Scope 3 font référence à toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) qui sont générées avant que les activités internes de l'entreprise ne débutent.

Achat de biens et services

Chaque produit ou service qu'une entreprise achète possède sa propre empreinte carbone. Les matières premières, les machines ou même les services comme le conseil et la maintenance ont tous des émissions associées à leur production ou leur prestation.

Production d'énergie achetée

L'énergie achetée par une entreprise (électricité, chauffage ou refroidissement) a un impact majeur sur son empreinte carbone. Les entreprises optant pour des énergies renouvelables auront généralement des émissions en amont plus faibles comparées à celles utilisant des énergies issues de combustibles fossiles.

Transport et distribution (en amont)

Le transport des matières premières vers le site de production et la distribution des produits intermédiaires doivent également être pris en compte. La distance parcourue, le mode de transport utilisé, ainsi que l'efficacité des véhicules ont tous une influence sur le niveau total des émissions.

Déplacements professionnels et domicile-travail

Les voyages d'affaires, qu’ils soient effectués en en avion, en train ou en voiture, ainsi que les trajets quotidiens des employés entre leur domicile et leur lieu de travail, représentent une source significative d'émissions du Scope 3. En promouvant des pratiques telles que le télétravail, le covoiturage ou l'utilisation des transports en commun, les entreprises peuvent réduire considérablement ces émissions.

Autres émissions indirectes en amont

Il existe également une multitude de sources d'émissions en amont qui sont spécifiques à chaque organisation et qui doivent être comptabilisées dans son Scope 3.

Émissions en aval :

Les émissions en aval du Scope 3 englobent toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) qui se produisent après que les produits ou services d'une entreprise aient été vendus au client final.

Utilisation des biens et services vendus

L'une des sources majeures d'émissions en aval est l'utilisation des produits ou services vendus par une entreprise. Par exemple, si une entreprise vend des appareils électriques, les émissions résultant de l'utilisation de ces appareils par les consommateurs sont considérées comme des émissions en aval.

Transport et distribution (en aval)

Après la vente d'un produit, des émissions peuvent être générées lors de son transport vers des points de distribution supplémentaires, des entrepôts ou directement vers le consommateur final.

Fin de vie du produit

Lorsqu'un produit atteint la fin de sa durée de vie utile, il doit être éliminé ou recyclé. Chaque méthode d'élimination, que ce soit le recyclage, la mise en décharge, l'incinération ou d'autres méthodes, a ses propres émissions associées.

Autres émissions indirectes en aval

Il existe également d'autres sources potentielles d'émissions en aval qui peuvent varier en fonction de l'industrie ou du secteur d'activité de l'entreprise. Ces émissions, bien que parfois négligées, peuvent contribuer de manière significative à l'empreinte carbone globale d'une organisation.

Pourquoi mesurer les émissions du Scope 3 ?

Dans un monde de plus en plus soucieux du climat, les entreprises qui tiennent compte de leurs émissions du Scope 3 peuvent se démarquer de la concurrence. Cela peut se traduire par un avantage compétitif sur le marché, en particulier dans des secteurs où l’éco-responsabilité est devenue un critère d'achat essentiel pour les consommateurs.

De plus, en identifiant les sources d'émissions dans leur chaîne d'approvisionnement, les entreprises peuvent identifier des opportunités d'efficacité énergétique, de diminution des coûts de transport, ainsi que d'autres économies qui peuvent réduire à la fois leur empreinte carbone et leurs dépenses.

Par ailleurs, les consommateurs, les investisseurs et d'autres parties prenantes attachent une grande importance à la responsabilité environnementale des entreprises. En mesurant et en s'efforçant de réduire leurs émissions du Scope 3, les entreprises peuvent renforcer leur image de marque et leur réputation en tant qu'acteurs responsables. De même, de nombreuses réglementations à travers le monde exigent des entreprises qu'elles comptabilisent leurs émissions de GES, y compris celles du Scope 3.

Enfin, les émissions du Scope 3 représentent souvent la majorité des émissions totales d'une entreprise. Par conséquent, s'attaquer à ces émissions offre l'opportunité de réaliser des réductions d'émissions significatives pour les organisations.

La prise en compte des émissions du Scope 3 est essentielle pour toutes les organisations. Grâce au GHG Protocol et à l’utilisation d’un logiciel dédié comme notre logiciel de calcul d'empreinte carbone D-Carbonize, les entreprises disposent d'un outil fiable pour mesurer, déclarer, et finalement réduire leurs émissions, renforçant ainsi leur engagement envers un avenir durable. En s'alignant sur ces normes, les organisations peuvent non seulement répondre aux attentes réglementaires, mais aussi se positionner en leaders éco-responsables dans leur secteur.

Envoyer un message